Leistungskurs Französisch des Willibald-Gymnasiums (Eichstätt):Unterrichtsmaterialien:Le cours/Archiv 6

Aus Wikiversity
Zur Navigation springen Zur Suche springen
zurück



Le cours suivant

Octobre 07

26.10.07 LdL au Japon? - Céline: Voyage au bout de la nuit

  • Lecture et réflexion de l'article de Stefan Hug sur LdL dans "Deutschunterricht in Japan" (Herbst 2007)
  • "Voyage au bout de la nuit". Répartition des tâches: 1.Ferdinand s'enrôle 2.Robinson (un compagnon d'infortune) 3. Ferdinand en Afrique 4. Les usines Ford 5.Molly, la prostituée au grand coeur 6. La vieille Henrouille 7. L'agonie de Robinson
  • Lecture: "Un voyage dans l'hiver et dans la nuit" (Collection Henri Mitterand, Littérature, XXe siècle, Nathan, p.359)
  • Devoir pour le lundi 5 novembre: Deuxième partie de l'examen du bac 2006.

24.10.07 1ère composition: Proust - L'art au début du XXe siècle

Composition:
LK-13-Französisch: 1. Schulaufgabe aus dem Französischen (24.10.2007)
Texte: Marcel Proust, "Les idées sont des succédanés des chagrins" tiré de Le Temps retrouvé (1927), Langue et littérature, Anthologie XIXe et XXe siècles, Nathan, Paris 1992, pages 357-358
1.Traduisez de « Parfois » (l.16) à « Le chagrin finit par tuer » (l.29) (25 points)- 2.Comment Proust justifie-t-il son conseil « acceptons le mal physique qu’il nous donne pour la connaissance spirituelle qu’il nous apporte » (l.39-40) (10 points)-3.Dégagez les caractéristiques du style de Proust (vocabulaire, syntaxe) en tirant vos exemples du passage de la ligne 35 à la fin. (10 points)4.Traitez au choix un des sujets suivants (25 points):a)Que pensez-vous de la conception de l’art suivant Proust ? Croyez-vous aussi qu’il faille souffrir pour produire des œuvres d’art de qualité ? Etayez votre argumentation en donnant des exemples d’artistes du 19e et du 20e siècle. b)Quelles tendances existait-il en art (peinture, littérature) au début du XXe siècle et quels buts poursuivaient-elles ?
Grammaire (10 points)
Remplacez les termes entre parenthèses par le pronom qui convient: 1.Etes-vous bien conscient (de ce que vous faites)? 2. As-tu pensé (à acheter du pain)? 3.J’ai parlé (au directeur).4.Ne laisse pas (les enfants) regarder (ce film).5.Donne-moi (des timbres)6.Montre (ta blessure) (au docteur).7.Il n’autorise pas (son frère) à assister (à ce spectacle).

23.10.07 La fonction de l'art suivant Proust

  • Dernière heure avant la composition: Texte sur la façon dont Proust conçoit l'art et sa fonction - Texte de Proust: "L'Art et la Vie" (tiré de: "Le Temps retrouvé") (posth.1927)

22.10.07 Correction devoir bac

  • Correction du devoir "Un déjeuner".
  • Début de lecture d'un texte de synthèse sur l'art à la fin du 19e et au début du 20e siècle.

19.10.07 Redondances: Courbet, l'Europe, l'art moderne - Proust

Courbet, Un enterrement à Ornans schéma personnages.jpg
  • Nous avons la visite de 3 professeurs de Torcy sympathiques
  • Programme de la composition (mercredi 24.10):

1.Grammaire: les exercices sur le pronom dont j'ai distribué les corrections sur une feuille (Ex.92-94, Ex.101-106).2.Connaitre les contenus de la page "Les langages nouveaux de l'art moderne" (paquet distribué en classe).3.Ionesco, Proust: pages 346-359

  • Répercussions de l'intervention des élèves lors de la visite du ministre Schneider au lycée: ni le directeur ni le ministre ne se sont aperçus de rien. Malgré tout l'action des élèves est un succès, car d'autres ont remarqué cette petite manifestation.
  • Redondances: M.Martin distribue des extraits d'articles tirés de la Süddeutsche Zeitung de ce matin: Article sur l'exposition Gustave Courbet au Grand Palais - Extrait de l'éditorial sur le traité européen: ce ne sont pas les effets spectaculaires qui font avancer l'Europe, mais les petits pas - Extrait d'un article sur une sculpture abstraite en Russie (déconstruire et provoquer). M.Martin: il est facile de déconstruire. Ce qui est difficile, c'est de construire.
  • Marcel Proust: fin des interprétations sur le style de Proust. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que Proust fait des efforts énormes pour reconstruire un monde cohérent dont les éléments sont éparpillés dans sa mémoire. "A la recherche du temps perdu" pourrait également s'appeler "A la recherche du paradis perdu" oubien "A la recherche d'un moi cohérent".

17.10.07 Répercussion de notre intervention au théâtre d'Ingolstadt - Constructivisme - Marcel Proust

  • Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai appris que quelques-uns de mes élèves, inspirés par notre intervention à Ingolstadt, ont organisé ce matin au lycée une action semblable: le lycée a eu la visite du ministre bavarois de l'éducation M.Schneider et certains élèves de ma classe se sont armés de pancartes pour protester contre les frais d'inscription exigés par l'université et se sont positionnés en travers de la route du ministre et de son escorte. Evidemment cela semble ne pas avoir eu beaucoup d'effet sur le ministre, mais mes élèves étaient très satisfaits de leur intervention. Pourvu que cela ne devienne pas une manie!;-))
  • Constructivisme: J'ai profité de cet événement pour expliquer à mes élèves ce qu'était le constructivisme en psychologie et philosophie, puisque ce terme est à la mode en ce moment. Je leur ai expliqué notamment que pour celui qui voulait faire passer de l'information (professeur) il était impossible de savoir ce que les récepteurs (élèves et étudiants) faisaient des contenus qui leur étaient présentés. Quels types de "perturbations" provoquaient-ils dans les cerveaux des élèves. Moi-même je m'étais demandé si ces interventions au théâtre avaient provoqué dans leurs tête une quelconque "perturbation". Or leur action de ce matin montrait bien qu'après un temps d'"incubation" il y avait chez eux der "perturbations" bien plus intenses que je pensais. Souvent on livre une grande quantité d'idées et on se demande si cela vaut la peine et si cela atteint les récepteurs. Or il ne faut pas perdre confiance et patience. Si on mise sur le développement durable, on n'est jamais déçu. C'est bien ce que j'ai vécu ce matin. Il est même probable que plus les idées communiquées provoquent de perturbations, plus le temps d'incubation est long et plus il faut attendre pour en voir les conséquences.
  • Marcel Proust et la construction d'un moi cohérent et stable: à partir du début du 20e siècle il est clair que l'idée d'un monde cohérent avec son corrolaire, un moi cohérent, n'est plus crédible. L'individu est fractionné en plusieurs "moi" (voir Sigmund Freud)et c'est un effort considérable de mettre ces différents moi en cohérence (ressenti comme flow). Proust s'y essaie et montre que ce moi peut être construit à postériori, dans la mémoire. Les textes qu'il écrit sont donc destinés par le style détaillé et précis et par tous les moyens stylistiques dont l'écrivain dispose (par exemple la synesthésie) à construire cette unité et cette cohérence.
  • Encore une réaction à notre intervention d'hier: Peyre, un lecteur assidu de mes forums depuis environ dix ans: Peyre () schrieb am 17.10.07 (12:43): Bonjour à jpm et sa 13e classe. Si mes interventions s'étaient faites plus rares ces derniers temps, je n'en continue pas moins à suivre l'aventure LdL! Vous faites faire de drôles de choses à vos élèves, M. Martin! Si le public avait suivi, avec les "pour" et les "contre", vous seriez entrés dans les annales du théâtre comme "batailles des Rhinocéros", à l'instar de la bataille d'Hernani! ;-) A quel moment de la pièce cette intervention a-t-elle eu lieu? En écho à la réplique de Bérenger? Ou ailleurs? Aviez-vous répété votre intervention? J'imagine très bien vos élèves, le coeur battant comme des acteurs attendant leur entrée derrière les coulisses (attention, ça va être à nous!), pris entre le doute du bien-fondé de leur intervention, leur sens de la discipline d'un public bien élevé, et l'envie (et la conscience) de participer eux aussi à une oeuvre d'art, à un happening, comme l'a bien décrit votre élève dans son commentaire précédent. Après tout, au théâtre, il y a toujours des réactions spontanées, le rire en premier lieu, ou parfois des applaudissements après des répliques qui font mouche! Et cela est recherché par les acteurs! Il est possible que le metteur en scène n'ait pas prévu de réaction du public au moment où vos élèves l'ont exprimée, et que cela ait quelque peu déconcerté les acteurs. Mais dans un théâtre de l'absurde qui vise justement à provoquer des réactions chez le public, il faut s'attendre à ces réactions, et faire participer des adolescents en connaissance de cause est une excellente chose, cela leur donne une motivation pour approfondir l'étude des textes et découvrir des sens cachés. D'autant plus que la thématique abordée dans les Rhinocéros interpelle justement un jeune public à l'heure des choix: se laisser aller dans l'aisance du consumérisme et du conformisme, adopter l'attitude du conformisme, du suivisme, du je-m'en-foutisme, ou s'engager et résister, et dans quel camp? Choisir l'extrémisme (néo-nazis, punks ou anarchistes?). Tout compte fait, et après réflexion, cette réaction de vos élèves me semble bonne, puisqu'elle montre qu'ils ont été touchés par le texte de la pièce, et qu'ils réagissent en conséquence. Et c'est là que le bât blesse: d'une part, on demande aux jeunes de faire preuve d'originalité, et d'autre part on voudrait les couler dans le moule d'un public discipliné qui assisterait sans mot dire (rires toutefois autorisés!) à la représentation comme on assiste à la grand-messe! Après tout, il y a bien des pièces où les acteurs sont dispersés dans la salle, et lancent des répliques parfois absurdes, à se demander si elles émanent d'acteurs ou de spectateurs! ;-) Bonne continuation!

16.10.07 Ionesco

  • Réflexion sur la représentation théâtrale de Rhinocéros à Ingolstadt. Les élèves ont compris la pièce qu'ils ont trouvée bien jouée. Notre "Intervention" ne semble pas avoir laissé beaucoup de traces dans leur mémoire. Comme j'avais envoyé un petit compte rendu à Jacques Livchine, voici ce qu'il m'a répondu:"Jacques Livchine site Unité:Bravo pour l'action. Oui, le silence qui envahit les théâtres est peut être une déviation. Sous Molière, le public était aussi bruyant qu'au football. J'ai assisté à l'opéra de Pékin à une pièce avec beaucoup de récations très sonores du public, hurlant à l'arrivée des méchants. Quant aux débuts du théâtre, cela se jouait au milieu du public, on ne savait pas qui étaient les avcteurs et les spectateurs. justement après on a divisé la salle et la scène etc. Il y a en France des performers qui envahissent les théâtres dits bourgeois et qui interviennent au salut avec de s pancarttes : "pourquoi applaudissez vous " Evidemment j'aime beaucoup ce genre d'interventions mais voilà je ne suis pas un orthodoxe , je suis un marginal fantaisiste, et idiot.Jak"
  • Correction du devoir sur la La Cantatrice Chauve (Ionesco). Explication de "lieu commun" et de "dissonance cognitive".
  • Devoir pour demain: 3 pages de vocabulaire

15.10.07 Ionesco

Heure de cours

  • Idee de M.Martin: à la fin de la pièce (Rhinocéros) au théâtre d'Ingolstadt nous pourrions nous lever un par un jusqu'à ce que toute la classe soit debout, et dire la phrase "Malheur à celui qui veut conserver son originalité". De cette façon on montrerait qu'il est possible à l'individu de défendre son point de vue à condition de trouver des gens qui se solidarisent avec lui. Mais la proposition de M.Martin est rejetée car les élèves ne se sentent pas en mesure de se lever dans un théâtre rempli de spectateurs et de prononcer une phrase devant tout le monde.
  • Présentation de la fin de la pièce en classe par les groupes d'élèves. Beaucoup de bonnes idées.

Théâtre: notre intervention sur "Rhinocéros"

  • Nous sommes allés au théâtre et la pièce était très bien jouée et compréhensible pour tout le monde. Nous avons effectué notre intervention, c'est-à-dire que quelques élèves ont eu le courage de se lever et de crier la phrase en question ("Malheur à celui qui veut conserver son originalité"). Je me suis levé aussi pour crier et soutenir mes élèves. Il semble que personne dans le public et sur la scène n'ait compris le sens de notre performance, mais mes élèves étaient satisfaits quand même (je cite: "Ja, eine irre lustige Sache!"). A la fin le metteur en scène (Compagnie Tour de force) qui voyait que j'étais professeur est venu pour me demander si les acteurs parlaient clairement et distinctement. Il s'est aussi excusé pour les quelques personnes qui avaient crié et dérangé. Quand je lui ai dit que c'était justement moi, il a été très surpris. Il m'a dit que nous avions gêné les acteurs et qu'il n'était pas d'accord avec notre intervention. Il m'a précisé que le théâtre était une offre et qu'on ne demandait pas aux spectateurs de participer. J'ai fait valoir que précisément le théâtre de Ionesco voulait provoquer et combattre l'apathie des spectateurs, que la pièce elle-même montrait que la passivité faisait le lit du totalitarisme (comparer avec Dogville de Lars von Trier) et que nous avions voulu montrer que nous nous solidarisions avec la seule personne qui ne se laissait pas assimiler par le totalitarisme en confirmant ce qu'il disait: "Malheur à celui qui veut conserver son originalité". Nous voulions montrer aussi que cette lutte contre le totalitarisme ne doit pas être individuelle, mais collective. C'est pourquoi les élèves s'étaient levés pour se solidariser avec l'acteur. Le metteur en scène n'était pas encore complètement convaincu, mais il a semblé réfléchir à ce que je lui avais dit. Evidemment mon idée d'intervention était très influencée par Jacques Livchine et son Théâtre de l'unité

Réflexion d'un de mes élèves

  • Mir ist gerade aufgefallen, dass wir ja laut unserer Def heute "Kunst" betrieben haben: Choquer les gens pour les forcer à réfléchir (et agir). Ja, eine irre lustige Sache! Auch wenn ich ja am Anfang (wie Sie wohl bemerkt haben) nicht so recht davon überzeugt war und das ganze auch nicht mitgemacht hätte, wenn ich es nicht letztendlich doch noch (aufgrund relativ geringer Bedenken) als positiv eingestuft hätte. Es war eben an der Grenze zwischen sinnvoll mutigem spassbringenden Beitrag und unsinniger ärgerbringender Blödelei, aber eben noch im Bereich von Ersterem, also super toll !! Eben exploratives Verhalten in extremo, ja sogar "Kunst"! Schönen Tag noch, mfg, JOhannes

12.10.07 Ionesco

  • La question de l'absurde: Ce qui a donné à Eugène Ionesco l'idée d'écrire la La cantatrice chauve, ce sont les phrases d'exercices de L'Anglais sans peine de la méthode Assimil. La pièce elle-même met en scène des gens tenant des dialogues dépourvus de sens. Mais ce message d'Ionesco ne conduit pas le spectateur à une réflexion profonde. Avec "Rhinocéros" le propos devient politique et donc plus constructif: "En automne 1957, paraît Rhinocéros, nouvelle dans laquelle Ionesco manifeste son effroi devant l'éclatement contagieux du patriotisme chauvin et du racisme qui saisissait la France à l'occasion de la « Bataille d'Alger » (hiver 1956/1957) où l'armée française voulait voir le tournant décisif de la guerre d'Algérie (1954-1962)" (cité à partir de Eugène Ionesco, article de la Wikipedia).
  • Des groupes de 4 élèves sont formés. Ils ont pour tâche de mémoriser et jouer la fin de l'acte III. Il nous vient à l'esprit de monter sur scène lundi prochain lors de la représentation à Ingostadt par la compagnie Tour de force, et de jouer le passage appris en classe. Il serait intéressant de voir comment cette perturbation est acceptée par les acteurs.

10.10.07 Surréalisme - Marcel Proust

Vermeer:Vue de Delft
  • Test de vocabulaire
  • Correction du test de vocabulaire de la dernière fois
  • Surréalisme: les sujets tabous refoulés dans le subconscient apparaissent dans les rêves. Un des sujets les plus présents est la sexualité. Il faut bien prendre conscience de ces désirs impérieux pour pouvoir les domestiquer et les canaliser dans une direction constructive et productive. C'est pourquoi la technique surréaliste est fructueuse car elle met à jour des domaines incontrôlés mais contrôlables. Un film qui montre bien à quel point l'homme est livré à son instinct et ses passions est "Dogville" de Lars von Trier. Actuellement la version théâtrale de dogville est présentée à Ingolstadt.
  • Distribution de textes sur la peinture géométrique surréaliste: mise en déroute de la logique
  • M.Martin a préparé une caricature modifiée où il utilse un masque de clown acheté à New York. Il avait fait pour la classe 11a une performance à Times square.
  • Expérience: M.Martin avec le masque de clown dans le couloir de l'école
    • Réaction des élèves: D’abord ils sont irrités et surpris, comme ils nous voient rire, ils ont compris que c’est M.Martin avec le masque de clown et rient aussi. Pour l'explication de ce fait, voir la contribution du 01.10.07: « On rit parce que quelqu'un de sérieux se montre légèrement incompétent et parce qu'on est soulagé de notre propre tension et anxiété.» Dans ce cas le professeur transgresse les frontières de son rôle.
    • Un autre professeur vient. Il est un peu timoré et embarrassé, mais ensuite direct : « Qui vous êtes ? Vous ne pouvez pas allez là avec un masque de clown ! »
  • Présentation du texte de Marcel Proust par Andreas W. Andreas nous fait manger des speculoos et demande à chacun de faire un dessin décrivant ce qui lui vient à l'esprit. Puis il explique le phénomène de la madeleine de Proust et nous lisons le texte correspondant.

09.10.07 Surréalisme

  • Organisation: Il faut ramasser 24€ par personne: 1. Voyage au bout de la nuit, 2. Matinée théâtrale à Ingolstadt lundi prochain. Contrairement à la communication de M.Martin la composition n'a pas lieu mercredi prochain mais mercredi en huit, donc bien le 24 octobre.
  • Correction des exercices de grammaire (pronom personnel et y/en)
  • Fin du surréalisme. M.Martin suggère de former des groupes de 5 élèves qui élaborent une pantomime représentant un sujet (être humain) poursuivi en rêve par les thèmes refoulés dans le subconscient: sexualité, fuite du temps, perte de contrôle, mort et violence, religion, observation de l'intimité par des spectateurs cachés. Pour être dans un cadre "surréaliste", le professeur et la classe descendent à la cave. Là on peut trouver des accessoires typiquement surréalistes, tels un extincteur, un diable (petit chariot à deux roues qui sert à transporter des caisses), des sacs poubelles, une échelle, une roue de bicyclette. Nous nous asseyons par terre et les élèves présentent leurs pantomimes. Assez réussi dans l'ensemble, compte tenu du peu de temps investi (15 minutes en tout).
  • Devoir pour demain: 3 pages de vocabulaire.

08.10.07 Situation au début du 20e siècle

  • Correction des devoirs (textes du baccalauréat: version et caricature). Il est conseillé, si vous choisissez la caricature au baccalauréat, de vous appuyer sur la feuille distribuée en classe (1. Présentation sommaire du document, 2. Description détaillée, 3. Analyse/Interprétation, 4. Commentaire et jugement)
  • Mardi prochain a lieu la composition; celle-ci comprendra une version; le texte sera probablement de Marcel Proust
  • Quelques indications générales sur la situation culturelle au début du 20e siècle: Face à l'effondrement des systèmes de valeurs constaté au cours de la guerre (brutalisation de la société) il y a plusieurs réactions possibles: a) nihilisme: la vie n'a pas de sens (par exemple: dadaisme), b) réaction politique constructive (choix collectif: puisque les valeurs traditionnelles n'ont pas fonctionné, créons un nouveau monde: socialisme/communisme ou nazisme), c) puisque les valeurs traditionnelles n'ont plus cours, on se crée un monde privé, personnel (choix individuel: Marcel Proust, Céline)
  • Le surréalisme: Peintures de Salvador Dali et de René Magritte. On se penche sur le subconscient (influence de Sigmund Freud). Dans les rêves on retrouve les thèmes tabouisés et donc refoulés dans le subconscient: Religion, mort, sexualité, violence, fuite du temps. Tout cela lié à la perte de contrôle.
  • Devoir pour demain: Traduction d'un passage de Proust: "L'édifice immense du savoir", lignes 1 à 12.

05.10.07 Dadaisme et surréalisme

Datei:1920 - Dada.jpg
1920 - le mouvement dadaïste
  • Correction des interrogations écrites. Lecture de textes mettant en relief de quelle façon le réalisme puis l'impressionnisme furent rejetés par le public avant de trouver peu à peu la consécration.
  • Textes à trous sur l'art dans la première moitié du 20e siècle
  • Présentation du dadaisme
  • Début du surréalisme
  • A l'issue du cours M.Martin conseille les élèves qui rédigent un mémoire en français (Christos, Claudia, Friederike, Johannes, Katharina, Katrin, Manuel, Sofia, Susanna, Tatjana)

02.10.07 Interrogation écrite sur le début du 20e siècle en art

  • Informations:

- La composition a lieu le 24 octobre.
- Pour ceux qui font leur mémoire en français lire les conseils pour la rédaction de mémoires.

  • Interrogation écrite:

1.Dans quelle mesure le réalisme constitue-t-il une rupture par rapport au romantisme. Comment le réalisme a-t-il été accueilli? Connaissez-vous un peintre réaliste français? (10 points)
2.Dans quelle mesure l’impressionnisme constitue-t-il une rupture radicale par rapport aux tendances précédentes, notamment au réalisme? Comment l’impressionnisme a-t-il été accueilli? (10)
3.Décrivez rapidement les caractéristiques du fauvisme, du cubisme et de l’art abstrait en citant les artistes impliqués. Qu’en est-il de Picasso? (20 points)

  • Correction des exercices de grammaire (Confais) sur les pronoms y/en
  • Continuation de la feuille sur les pronoms personnels + y/en - Devoir pour vendredi par écrit: exercices 102 et 103

01.10.07 Ionesco

  • Quand rit-on? Hypothèse de M.Martin: quand dans un contexte solennel quelqu'un se trompe ou fait une erreur (ridicule). On rit parce que quelqu'un de sérieux se montre légèrement incompétent et me délivre de ma tension: la faute de la personne me montre que même dans ce contexte, on peut se permettre des fautes. Je ris parce que je suis soulagé de ma tension et de mon anxiété. Le philosophe Henri Bergson, dont nous avons déjà lu un texte, a rédigé en 1899 un essai sur le rire. "La thèse défendue dans l'ouvrage est que ce qui provoque le rire est le placage de mécanique sur du vivant. Le rire y est considéré comme une punition de la société envers les êtres qui s'écartent de la norme." Toutefois cette phrase montre seulement dans quelle conditions on rit sans expliquer pourquoi.
  • Correction des devoirs (texte du baccalauréat 2007). Il semble que les exigences des questions soient réduites à la pure reproduction des contenus du texte. Il faut donc délayer énormément pour rédiger des réponses longues en français varié et élégant.
  • Distribution des devoirs pour lundi prochain: Ionesco, La cantatrice chauve.
  • Extrait de La cantatrice chauve joué en classe (scène des époux Martin).

Septembre 07

28.09.07 Apollinaire

Gedicht aus den Calligrammes
  • Remarque de M.Martin sur les modes littéraires et artistiques:

- Par exemple la synesthésie apparaît chez Arthur Rimbaud puis l'idée est reprise par Wassily Kandinsky, Apollinaire, David Hockney, Olivier Messiaen, Duke Ellington, etc.
- Il est de même avec le mouvement de l'art abstrait qui a dominé la scène artistique pendant presqu'un siècle avant d'être relayé par le pop art, mais perdure en partie encore aujourd'hui. Certains peintres ont continué à réaliser des oeuvres figuratives (Edward Hopper, voir en particulier Edward Hopper at the National Gallery of Art), (Francis Bacon et Georg Baselitz)

26.09.07 Art abstrait: Kandinsky

Wassily Kandinsky
  • Test de vocabulaire
  • Correction du dernier test
  • Révision des différentes époques de l'art pictural du Moyen Age au cubisme
  • Fin de la présentation de Wassily Kandinsky
  • Martin met en question la valeur de l'art abstrait, surtout lorsque celui-ci n'a de sens qu'accompagné d'une vaste théorie. Par exemple:

"Ecrits théoriques sur l’art
(...)Kandinsky compare la vie spirituelle de l’humanité à un grand Triangle semblable à une pyramide et que l’artiste a pour tâche et pour mission d’entraîner vers le haut par l’exercice de son talent. La pointe du Triangle est constituée seulement de quelques individus qui apportent aux hommes le pain sublime. Un Triangle spirituel qui avance et monte lentement, même s’il reste parfois immobile. Durant les périodes de décadence les âmes tombent vers le bas du Triangle et les hommes ne recherchent que le succès extérieur et ignorent les forces purement spirituelles.(...)La nécessité intérieure est pour Kandinsky le principe de l’art et le fondement de l’harmonie des formes et des couleurs. Il la définit comme le principe de l’entrée en contact efficace de la forme avec l’âme humaine. Toute forme est la délimitation d’une surface par une autre, elle possède un contenu intérieur qui est l’effet qu’elle produit sur celui qui la regarde avec attention. Cette nécessité intérieure est le droit de l’artiste à la liberté illimitée, mais cette liberté devient un crime si elle n’est pas fondée sur une telle nécessité. L’œuvre d’art naît de la nécessité intérieure de l’artiste de façon mystérieuse, énigmatique et mystique, puis elle acquiert une vie autonome, elle devient un sujet indépendant animé d’un souffle spirituel."
D'après Kandinsky l'artiste a pour fonction de se situer à la pointe de l'humanité et d'entraîner les élites vers le haut. Qu'en est-il du nazisme ou de toutes les autres formes de société basées sur la dictature d'initiés entraînant une élite de fidèles? D'après Martin cela est très problématique! Ne nous laissons pas prendre par des charlatans!

  • Jeu de rôles à trois personnes: un artiste "élu" défend son art, un homme du peuple trouve que cela est stupide, un intellectuel ne comprend pas non plus mais se laisse séduire par le "mage".
  • Fin de la correction des fautes du devoir
  • Correction de la feuille sur les pronoms
  • Devoir pour vendredi: Confais, exercices 92 et 93 par écrit
  • Semaine prochaine: Interrogation écrite sur l'art à la fin du 19e et au début du 20e siècle.

25.09.07 Mouvements artistiques à la fin du 19e siècle (révision)

Paul Cézanne: Autoportrait (1875).
  • Distribution d'une feuille comportant des indications pour l'interprétation de caricatures avec le vocabulaire correspondant
  • Rappel de la chronologie des mouvement artistiques en peinture:
  1. Romantisme (Delacroix)
  2. Réalisme (Courbet)
  3. Impressionnisme (Manet, Monet)
  4. Van Gogh, Gauguin

24.09.07 Ionesco - "Les assassins du théâtre"

19.09.07 Impressionnistes

Olympia, 1863
  • Test de vocabulaire
  • Présentations:
  1. Réalistes (Courbet): scandalisent les traditionalistes des académies, parce qu'ils représentent la réalité telle qu'elle est (par exemple des gens laids)
  2. Manet et les impressionnistes: Manet peint des sujets qui choquent les académies, comme par exemple une prostituée nue (Olympia). Le nu a toujours existé, mais avec des sujets nobles (personnages de la mythologie, par exemple Susanne au bain). Manet n'a pas le droit d'exposer dans les salons officiels mais au "Salon des refusés". Les impressionnistes et leurs émules ne veulent plus peindre la réalité telle qu'elle est, mais les impressions qu'ils ressentent.
  3. Monet: Ce qui l'intéresse, c'est la lumière. Souvent ils peint un même sujet à divers heures de la journée (églises). Les impressionnistes n'utilisent jamais de noir dans leurs tableaux. Monet peint vers la fin de sa vie surtout des nénuphars (couleur et lumière).
  4. Van Gogh: Se démarque de l'impressionnisme et ne s'apparente pas directement à une école. Peinture très colorée (rouge et vert) et violente. Ses sujets sont empruntés à la nature, mais la représentation est très originale. Van Gogh est en proie à des obsessions mentales et sa peinture les exprime.
  5. Gauguin: Comme Van Gogh, Gauguin se démarque de l'impressionnisme et ne peut être affilié à une école. Il rejette la ville et cherche des régions idylliques (Tahiti). Puis il peint la Bretagne dans son état originel.

18.09.07 Art et littérature fin 19e début 20e

Portrait de Picasso par Juan Gris
  • Préparation des présentations:

LK-13: Début du XXe siècle - Plan de travail
1. Représenter le monde autrement: Réalisme et impressionnisme
Susanna: Manet pages 256/257
Hannah: Monet pages 260-263
Max: Texte (texte à trous)
2. Au-delà de la représentation: vers l’abstraction
Anna: Van Gogh pages 272/273
Birgit: Gaugin pages 276/277
Manuel: Cézanne: 286-289
Johannes: Picasso 312/313 et 340/341
Christos: Matisse 308-311
Sandra: Kandinsky 300-303
David: Texte (texte à trous)
3. L’artiste dans la société
Claudia/Katharina/Sofia: Apollinaire (vie et oeuvre)
Andreas Miehling/Katrin Müller: Dada
Christoph/Anton/Friederike: Surréalisme
David: Texte (texte à trous)
4. Marcel Proust
Sophie: Vie de Proust
Tatjana/Andreas Wurtinger: Texte et théorie

17.09.07 Fonction de l'art

  • Fonctions de l'art. Quel est le message de Woyzeck? Comment attirer l'attention du public aujourd'hui? Une mise en scène qui fait gagner du temps au spectateur en expliquant: Théâtre de l'unité, Jacques Livchine et Oncle Vania de Tchekov. Qu'est-ce que la culture? L'évolution de la peinture après l'invention de la photo (qui supprimait la nécessité de représenter la réalité telle qu'elle est): impressionisme, fauvisme, cubisme, futurisme
  • Distribution et lecture des textes du baccalauréat. Le texte et les questions ne sont-ils pas largement au dessous du niveau intellectuel de la classe?

14.09.07 Fonction de l'art

Joseph-Beuys
  • Test de vocabulaire
  • Reflexion sur les fonctions possibles de l'art:
  1. Etablir une relation entre l'homme et l'au-delà (transcendance, ancêtres, dieux) spécialement dans les sociétés dites primitives.
  2. Créer un cadre où l'homme se sente bien, qui corresponde à un besoin esthétique ou intellectuel (antiquité grecque, Renaissance).
  3. Décrire la société et ses problèmes dans le but de la transformer (Renaissance, 18e siècle, réalisme et naturalisme au 19e siècle).
  4. Offrir un lieu où le lecteur/spectateur puisse fuir la réalité dans un monde idéalisé (Romantisme, Symbolisme).
  5. Réalisation d'un monde très personnel et subjectif (Marcel Proust, Céline).
  6. Provoquer le lecteur ou le spectateur pour le forcer à réfléchir (Joseph Beuys).
  7. Montrer aux yeux de tous les richesses du subconscient (Surréalisme)

12.09.07 Survol de la vie intellectuelle au début du 20e siècle

Compréhension et commentaires

1.Analysez le style du passage numéro 1 en vous appuyant sur les feuilles distribuées en classe. (20 points)- Expliquez et justifiez la phrase numéro 2. Dans quelle mesure Molière, Shakespeare et Tchekov conservent-ils un certain pouvoir d’attraction sur le public? (20 points) - Lisez la phrase numéro 3. De quoi s’agit-il dans le „Misanthrope“ de Molière? Informez-vous sur la représentation de cette pièce ce printemps à la comédie française. (10 points) - Quels sont les trois reproches que Jacques Julliard fait aux metteurs en scène actuels et qu’en pensez-vous? Etes-vous d’accord avec sa position? N’y a-t-il pas toujours des réactions violentes aux innovations artistiques? Connaissez-vous des mises en scènes actuelles qui font scandale (par exemple Rigoletto de Doris Dörrie)? (30 points)
On peut lire avec profit aussi le compte rendu sur la pièce de Tchekov Oncle Vania jouée cet été dans un champs par le théâtre de l'unité à La Roche Jagu en Bretagne (metteur en scène Jacques Livchine).
„Une lettre très enthousiaste: Je suis venue assister à l'Oncle Vania les 13 et 15 août dans le cadre superbe de la Roche Jagu. j'ai été enthousiasmée à un point que vous ne pouvez imaginer (...). Je ne connaissais pas le théâtre de l'Unité, je suis donc venue pour ...Anton. Au début, je me suis demandée dans quel délire parodique j'étais tombée quand j'ai vu que la nounou était interprétée par un homme !!!Puis peu à peu j'ai été conquise, j'ai énormément ri, été très émue aussi, tout en, me disant qu' Anton n'avait pas été trahi mais magnifié bien au contraire et que son théâtre intimiste avait pris là un essor, un envol considérable ! Créativité de la mise en scène, énergie des acteurs ( des athlètes et une voix que l'on entend de très loin contrairement à ce qu'Hervée nous annonçait au prologue), musiques sublimes (quand je regarde votre beau diaporama sur Internet avec la musique de Yann Tiersen, j'en ai encore la chair de poule). Coordination sans faille".

  • Vocabulaire à apprendre pour vendredi: pages 112-114


Le cours précédent


zurück